mardi 25 février 2014

BULLE BILTWELL


Autant j'apprécie de rouler avec un  jet quand les conditions sont optimales, autant il est des circonstances ou avoir un peu plus de protection me va bien. Pour le deuxième cas, pluie, hiver, j’utilise un jet à écran. (HJC siglé HD, merci Longstroke) Je ne peux lui faire que deux reproches: rouler écran relevé ce n'est pas terrible à partir d'une certaine vitesse, je dirais même vitesse certaine et  la fixation à boucle auto. Dans le premier cas, c'est un AGV RP 60 plus lunettes qui vont bien. (modèle solaire spécial moto avec mousse d'étanchéité) J'ai une nette préférence pour lui dans la mesure ou la fixation est à double D, système universellement utilisé sur piste. Système simple, même Patrick Bruel pourrait l'utiliser et question sécurité y a pas mieux. C'est mon opinion et je la partage.
Donc, afin d'affronter les intempéries coiffé de mon heaume préféré, j'ai acheté une bulle Biltwell. Déjà, c'est super branché, que ce soit au Japon ou en Californie, me voilà donc à la pointe de la coolitude. Question prix, c'est correct, moins de 30€. Pour comparaison, l'écran de mon Araï SZ qui dort sur une étagère c'est 89€... J'ai choisi une "blanche". Même si un gentleman ne roule pas la nuit, des circonstances indépendantes de notre volonté peuvent nous conduire à faire fi de cet axiome.
Prévue à priori pour les casques de la même marque, elle est sensée se monter sur la plupart de ceux pourvus de trois pressions frontales. Installation sans problème. Ca commence bien. Question look, ça fait irrésistiblement penser à un bocal à poisson. de quoi se sentir l'âme de Nemo.
Rien ne change quant à l'enfilage du casque. Juste penser à chausser les lunettes d'abord. Le côté "bocal" de l'objet l'éloigne du visage et même si je n'ai pas eu l'occasion de rouler par temps très froid, (y a plus de saisons...) cela limite considérablement le formation de buée à l'arrêt. Un bon point. En route, c'est au poil. Peu ou pas de bruits aérodynamiques, pas de filets d'air désagréables qui viennent chatouiller le visage et toujours cet énorme avantage du jet, un champ de vision panoramique, à la fois sécurisant et agréable pour jouir de l’environnement immédiat. Autre gros avantage, la bulle se déclipse le temps de le dire, on peut alors la ranger et rouler 100% open face si les conditions évoluent favorablement. 
Finalement, je lui ai quand même trouvé un défaut. On ne peut pas se mettre les doigts dans le nez en roulant. En même temps, avec les gants, c'est pas gagné.