vendredi 23 septembre 2016

ON THE ROAD EUGENE!


Il y a ceux qui ne peuvent aller boire un café à Cassis sans un tour pack complet; ceux qui n'osent s'aventurer dans la vallée de Chevreuse sans les full options "adventure" et un GPS. Et puis, il y a les gars comme Franck. Au guidon de son 1200 boîte 4, pas une jeunette donc, malgré une solide réfection mécanique et électrique, le voilà parti d'Alsace pour une virée en direction des pays Baltes. 
Au terme des 5081 km du parcours, il rentre chez lui heureux de la route et des rencontres, sans le moindre pépin.
Arrivé en Suède, il prend la direction de Norrtalje pour assister au custom bike show. Au milieu des extravagants chops suédois, son attention est attirée par deux Shovel rigides, kick, freins à tambours, commandes suicides, venus par la route de Belgique et Hollande... Pas mal! 
La route se poursuit avec 3 heurs de traversée, direction l'Estonie. Arrivée à Tallin, très belle ville aux relents d'URSS. Après une courte visite, il rejoint Vosù , village de pêcheurs sur le golfe de Finlande. Réseau routier propre et en bon état, population courtoise et agréable quelles que soient les circonstances, contribuent à rendre le voyage sympa. Un vrai parfum d'authenticité, renforcé par une cuisine simple mais superbement interprétée avec du saumon sauvage à gogo.
Plus au sud, il rallie Pärnu sur le golfe de Riga. Belle rencontre avec des bikers estoniens passionnés de hillclimbing. L'occasion de vérifier la tension de la chaîne primaire, changée au moment de la réfection du moteur, grâce à un outil confectionné à partir d'une équerre d’étagère  par le président du club Karnataja MC. Leurs machines sont fabriquées sur des bases de motos soviétiques Dniepr ou Oural. La moto de hillclimbing a le moteur transversal, sans boîte de vitesse ni freins et est entièrement artisanale.
Le trip se poursuit  avec la traversée de la Lettonie et de la Lituanie en passant par Riga et Trakai prés de Vilnius via un petit détour involontaire en Biélorussie où il est gentiment reconduit à la frontière par une charmante douanière.  
Pour finir, ce sera la Pologne, la Tchéquie et enfin l'Allemagne avant le retour au bercail.
Finalement, comme le dit si justement Franck, en matière de voyage, il n'y a que l'intention qui compte. Et j'ajoute, pas la machine.  
Merci à mon pote Claude "Big Yéti" Jenny qui m'a mis en relation avec Franck. Claude exerce son art de la mécanique et de l'électricité en particulier, dans son atelier justement nommé "Antre 2 roues". Vous le trouverez facilement du côté de Lautenbach dans le Haut Rhin et encore plus aisément ici. Certains diront que c'est un peu loin; d'autres n'hésitent pas à traverser une bonne moitié d'Hexagone pour lui confier une brêle récalcitrante.


On the road Eugène!